Référence petit éolien à Roubia

visite-roubia-petit-eolienPour faire connaître les règles à respecter pour une bonne installation en petit éolien, Pôle Energies 11 a organisé une visite mardi 28 octobre 2014 au Moulin de la Restanque, sur la commune de Roubia, près de Lézignan-Corbières.

Sur un site très bien dégagé, sans obstacle avant plusieurs centaines de mètres côté Cers ou Marin, une machine Skystream (Etats-Unis) de 2,4 kW, installée en 2012 par l’entreprise Cap Energie (Montpellier), produit annuellement autour de 4 500 kWh. Elle couvre ainsi la moitié de la consommation d’électricité du domicile d’un couple d’oléiculteurs. L’essentiel de la production est assurée avec le vent dominant de Cers, le plus fréquent (70 % environ) et le plus fort. Cette machine installée à 12 m de haut pourrait mieux valoriser le vent marin en étant positionnée à 18 ou 24 m, mais ici le surcoût aurait été difficilement rentabilisé car le gain aurait été limité. Et le passage au-delà des 12 m aurait nécessité un permis de construire, pas évident à obtenir étant donné la proximité du Canal du Midi à quelque 300 m de la machine ; ceci bien que l’impact visuel soit particulièrement réduit et l’image du petit éolien en cohérence avec un paysage agricole.

Pour Magalie Reynes, propriétaire de l’éolienne, le choix est avant tout lié au souhait de tirer partie d’un élément qu’elle percevait surtout comme une contrainte jusqu’ici  : le vent. Le kWh produit par l’aérogénérateur est absorbé sur le domicile, le gîte et le moulin à huile. Voilà pourquoi Magalie Reynes prévoit autant que possible de faire tourner ses appareils électriques domestiques les plus gourmands par jour de vent fort. Ce type de comportement sera sans doute la norme à l’avenir : la loi sur la « transition énergétique » prévoit en effet de valoriser le kWh renouvelable auto-produit… et autoconsommé.

Une seconde machine de 5 kW

Un éolienne Evance de 5 kW doit compléter cette première installation d’ici la fin de l’année, pour passer à une autonomie de 60 % pour la part électricité de l’ensemble du site (domicile mais aussi gîte et moulin à huile) ; la concrétisation dépend du résultat de l’appel à projet du Conseil Régional Languedoc-Roussillon « petit éolien performant ». La Région LR est l’une des seules de France, avec Rhône-Alpes, à soutenir ce type d’énergie renouvelable. Elle démontre pourtant son intérêt dans des zones rurales ventées, seule ou en complémentarité avec le photovoltaïque. L’aide de 40 % sur l’investissement doit être renouvelée en Languedoc-Roussillon en 2015.

L’éolien présente un intérêt pour les exploitations agricoles, aujourd’hui quand les aides publiques sont suffisantes pour couvrir une partie de l’investissement ; demain plus encore avec la valorisation attendue de l’auto-consommation du kWh, voire l’instauration d’une taxe carbone… Certains clients étrangers, notamment sur le secteur viticole, ont déjà des exigences en la matière ; le petit éolien est l’une des réponses possibles, après la maîtrise des consommations d’énergie directe ou indirecte (traitements des cultures…).

La visite était organisée par Pôle Energies 11, en partenariat avec la Chambre d’agriculture de l’Aude, l’Association Française des Professionnels du Petit Eolien (AFPPE) et Cemater.